Ne plus souffrir des hémorroïdes

Ne Plus Souffrir Des Hémorroïdes
En finir avec les hémorroïdes

Chaque année, des millions de personnes sont confrontées aux hémorroïdes, et cela se manifeste par des démangeaisons, des douleurs et parfois des saignements au niveau de la région anale.

Les hémorroïdes sont issues des veines anales qui ont tendance à se dilater en permanence suite aux frottements et déplacements des tissus se trouvant au niveau du rectum et de l’anus, on parle donc de crise hémorroïdaire. Dans cet article, on vous donnera davantage d’informations sur les hémorroïdes, leurs symptômes, causes et traitements.

Qu’est-ce que les hémorroïdes ?

Comme dit précédemment, les hémorroïdes sont engendrées par un déplacement et une enflure des tissus qui se trouvent dans la région anale. Elles sont généralement gênantes, incommodantes et douloureuses, mais elles ne sont pas graves et finissent par disparaître au bout d’un certain temps. Sachez qu’on distingue deux types d’hémorroïdes, qui sont :

  • Les hémorroïdes internes ;
  • les hémorroïdes externes.

Les hémorroïdes internes se situent dans le rectum et n’entraînent généralement pas de douleurs, car il n’y a pas de nerf sensitif dans cette région. Les hémorroïdes externes quant à elles apparaissent sous la peau, juste à côté de l’ouverture de l’anus.

Elles ont tendance à se gonfler et causer des douleurs et des démangeaisons, notamment durant le passage des selles. Quand vous souffrez d’hémorroïdes externes et qu’il n’est pas possible de les replacer à l’intérieur, vous devez impérativement consulter un médecin.

Quels sont les symptômes et les causes des hémorroïdes ?

Les symptômes liés aux hémorroïdes diffèrent selon les personnes. Cette maladie peut se manifester sous deux formes, qui sont la forme chronique et la forme aiguë qui est la crise hémorroïdaire.

Les symptômes liés aux hémorroïdes

De manière générale, les hémorroïdes présentent les symptômes suivants :

  • Une douleur qui se présente sous forme de sensation d’enflure, de chaleur et de gonflements dans la région anale. Cette douleur sera amplifiée durant les activités physiques et peut durer entre 2 à 4 jours ;
  • des saignements qu’on appelle rectorragies, peuvent survenir après le processus de défécation ;
  • la manifestation d’une thrombose hémorroïdaire sous forme d’une tuméfaction violette près de l’anus.

Dans la plupart des cas, ces symptômes finissent par se dissiper au bout de quelques jours et n’engendrent pas de sérieuses complications.

Les causes connues des hémorroïdes

N’importe qui peut avoir des hémorroïdes, mais cette pathologie touche principalement les personnes âgées entre 45 et 65 ans. Pour les jeunes personnes, c’est les femmes enceintes qui sont les plus touchées.

Les spécialistes n’ont pas pu déterminer la cause exacte des hémorroïdes, mais de nombreux facteurs accélèrent le développement de cette pathologie. Ainsi, vous serez plus vulnérable aux hémorroïdes si :

  • Vous avez une constipation et que vous forcez le passage des selles ;
  • vous prenez une alimentation pauvre en fibres et en vitamines ;
  • vous êtes en pleine grossesse ou juste après l’accouchement ;
  • vous portez souvent des objets encombrants et lourds ;
  • vous vous asseyez durant de longs moments ;
  • vous êtes obèse, etc.

Comment venir à bout des hémorroïdes ?

Pour faire disparaître ou soulager les douleurs liées aux hémorroïdes, de nombreux traitements peuvent être suivis, à savoir :

  • Prendre des antalgiques comme les anti-inflammatoires et du paracétamol ;
  • prendre de traitements classiques sous forme de crèmes, de pommades ou de suppositoires ;
  • prendre des médicaments par voie orale de type homéopathie ou veinotonique ;
  • prendre du repos et éviter les activités physiques.

Si les hémorroïdes persistent et engendrent des crises fréquentes qui nuisent à votre quotidien, consultez un médecin. Ce dernier peut vous proposer des traitements efficaces durant la consultation, comme le traitement par sclérose, ligature, photo-coagulation ou électro.

Le but est la création d’une région cicatricielle au niveau de l’hémorroïde distendue pour la soigner et la renfoncer. Dans certains cas, une pratique chirurgicale est envisageable, notamment quand les hémorroïdes externes entraînent une thrombose douloureuse.